Burkina Faso : Chaude matinée à l’Université Joseph Ki-Zerbo

publicite

Aux environs de 11h de ce jeudi 13 avril 2023 quand nous sommes arrivés à l’Université Joseph Ki-Zerbo, des éléments de la Compagnie Républicaine de Sécurité (CRS) et des Étudiants se regardaient en chiens de faïence. Chacun tenant sa position, les étudiants armés de pierres et les CRS armés de gaz lacrymogènes. Des informations que nous avons reçues difficilement ça et là, il ressort que les éléments de la CRS ont investi l’université pour disperser des étudiants qui manifestaient contre un nouveau régime d’études appliquées par l’université.

La suite après cette publicité

À 11h, à l’université de Ouagadougou, les traces d’une course poursuite entre CRS et étudiants étaient toujours fumantes. Étuis de gaz lacrymogènes par là, sandale abandonnée par ci. L’ambiance était toujours tout aussi électrique. Lorsque nous sommes arrivés à l’université par la porte Ouest juste à côté de la présidence de l’université, à hauteur du pont, côté Ouest du Restaurant universitaire (RU), un groupe  d’étudiants nous arrête avec d’autres passants. « On ne pas passer ici retournez« .

Face à ces injonctions, nous présentons notre carte de presse avant de demander s’il y a un responsable pour nous parler du problème qui prévaut. Après quelques secondes à discuter entre eux, « nous ne voulons pas parler à la presse« , répond finalement un des leurs. Nous insistons pour connaître le fond du problème, mais il nous dit de rebrousser chemin et d’aller demander à d’autres étudiants. Face à notre insistance, il finit par nous dire sous le couvert de l’anonymat qu’ils manifestent contre le nouveau régime d’études qui comporte des notes éliminatoires.

« Ce n’est pas seulement, il y a d’autres détails dans le nouveau régime sur lesquels nous sommes contre, mais allez voir d’autres étudiants, ils vont vous en parler« .  Visiblement plus occupé à tenir sa position et ne laisser passer personne, c’est l’information qu’on a pu avoir de lui.

Impacts de Gaz lacrymogènes à l’Université Joseph Ki-Zerbo

À l’entrée Est de l’université par contre, ce sont les éléments de la CRS qui tiennent la position et qui contrôlent d’ailleurs l’entrée. Ils nous permettent de rentrer. Juste à l’entrée en face de l’UFR SVT, dans un véhicule de ladite CRS, on pouvait voir deux jeunes hommes, dont l’un, en tenue scolaire appréhender par la CRS. Tout le long de la voie, les cailloux et les étuis de gaz lacrymogènes qui jonchent la voie témoignent de la violence de l’empoignade entre CRS et étudiants.

Etui de gaz Lacrymogène à même le sol

Après plusieurs tentatives d’en savoir plus sur le motif de la manifestation des étudiants, l’essentiel est qu’ils manifestent contre le régime d’études. Aussi, la manifestation concerne plus les étudiants de l’Unité de formation et de Recherche en Sciences de la Vie et de la Terre (UFR/SVT).

Aux environs de 12h quand nous quittions les lieux, étudiants et CRS tenaient toujours leurs positions à l’intérieur de l’université.

Hamadou OUEDRAOGO 

Burkina 24

publicite


publicite

Articles similaires

Un commentaire

  1. I thought at colleges of world it is for teachers plus other academic professionals to set curriculum but within what is appropriate for students incremental but progressive learning of subject matter within set period of time. Perhaps problem is not learning requirement but method going about by students to analyze knowledge. System I provided by Burkina24.com several weeks ago should help solve that condition but if students are lazy plus will not apply known ingenuity they need devise more ingenuity that will accommodate their laziness plus fulfill college set study obligations. College is not designed for sake of being easy it is for sake of acquiring higher education.
    On basis of information provided plus students unwillingness to submit details of their position we all should side with college authorities.
    Henry Author Price Jr aka Kankan

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page