Entraineurs des Etalons : Sidi Napon, candidat, veut miser sur l’expertise locale

Le contrat du sélectionneur des Etalons Paulo Duarte ne sera pas renouvelé. Beaucoup d’entraineurs se bousculent pour lui succéder. Parmi eux, l’ancien joueur des Etalons Sidi Napon qui a déjà élaboré un plan de travail pour l’équipe nationale au cas où son dossier sera retenu. Pour lui, il faudrait donner la chance aux locaux.

La suite après cette publicité

Après l’élection du nouveau président de la fédération burkinabè de football (FBF) le samedi 10 mars 2012, le public sportif burkinabè attend de connaitre le nom du nouvel entraineur des Etalons du Burkina. Si l’on cite les noms de Drissa Traoré dit Saboteur pour qui une pétition circulerait, du Belge Paul Put, Sidi Napon, l’ancien international burkinabè devrait déposer son dossier de candidature cette semaine. Pour diriger le onze Burkinabè, le plan que propose Sidi Napon est de miser sur les locaux.

Consultant pour la chaine Africa 24, l’ancien international burkinabè devrait faire appel à l’ancien latéral, Firmin Sanou. Ce dernier est également entraineur et consultant sport pour la Radio France Bleu. Les deux joueurs se sont connus bien avant l’équipe nationale et ont gardé le contact à la fin de leur carrière. Ces hommes qui se connaissent bien comptent miser sur leur complicité pour faire des Etalons une équipe nationale compétitive et obtenir la qualification pour la Coupe d’Afrique 2013 et le mondial 2014. Ibrahim Traoré dit Baya ou Ibrahim Diarra pourrait occuper le poste d’entraîneur de gardien de but. Le préparateur physique également pourrait être un national. Sidi Napon veut donc miser sur les anciens de l’équipe nationale pour construire une sélection forte.

Rigueur, discipline, travail. Telle semble être la devise de Sidi Napon. Là dessus,  l’homme semble être apprécié pour ces qualités énumérées. Avec son équipe départementale en France, il a instauré un code de conduite, qui a permit son équipe d’être l’une des plus disciplinés. L’équipe prend peut de carton parce que le joueur qui en écope est aussi sanctionné en club. Les retards, les bagarres au terrain sont sanctionnés. Même si de telles mesures sont difficilement applicables en sélection, Sidi Napon a un plan pour faire taire les égos et faire régner l’ordre dans son groupe. Les joueurs qui rejoignent tardivement la sélection quelque soit leur qualité pourrait être mis de côté sauf pour des motifs valables… Lire la suite sur Burkina 24 Sport

publicite


publicite

Articles similaires

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page