Dopage jeux Olympiques : les européens jaloux de la chinoise Yé Shiwen ?

Yé Shiwen

La chinoise Yé Shiwen, âgé de 16 ans a surpris le monde de la natation et du sport en générale en s’imposant à la finale du 400 m en 4 min 28 sec 43/100 en finale battant ainsi le record de l’australienne Stéphanie Rice de 1 sec 02/100. Une performance qui a suscité des soupçons de tricherie avant même que la jeune nageuse ne fasse de test anti-dopage.

La suite après cette publicité

Les Occidentaux sont t-ils jaloux de la nouvelle concurrence chinoise dans les bassins? On pourrait répondre par l’affirmatif à cause de l’incompréhension après les suspicions de dopages portées sur la chinoise Yé Shiwen âgé de 16 ans. Elle a battu les meilleures nageuses du monde, les favorites alors qu’elle était encore juste là, inconnue du grand public. La presse occidentale s’est empressée de rechercher des traces et des signes  de dopages chez la nageuse allant jusqu’à mettre en cause les liens qui existent entre elle et Li Zhesi, nageuse championne du monde en relais, sanctionnée pour dopage et de rappeler la douzaine de dopages dont ont été victimes les athlètes chinois. Lire la suite sur sports.burkina24.com

publicite


publicite

Dieudonné LANKOANDE

M. Lankoandé est passionné de web2.0 et de stratégies marketing (Marketing/web & Community Management) propre au secteur on line, domaine dans lequel il a plusieurs années d’expériences.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page