Revendications des médias publics : le Conseil des ministres muet

Le Conseil des ministres du 25 juillet 2013 n’a pas daigné parler du sit-in des médias publics du 16 juillet dernier. Il n’a également pas dit mot quant aux revendications des travailleurs des médias publics. Pourtant, leur syndicat, le SYNATIC, attendait ardemment ce Conseil des ministres. 

La suite après cette publicité
Alain Edouard Traoré, ministre de la Communication
Alain Edouard Traoré, ministre de la Communication

Le ministre de la Communication n’est intervenu dans la réunion des ministres du 25 juillet que pour faire des nominations et en signer le compte rendu. Les communications orales n’ont pas parlé du sit-in des médias publics et encore moins de leurs revendications.

Un Conseil attendu

Pourtant, le Syndicat autonome des travailleurs de l’information et de la culture (SYNATIC) l’attendait de pied ferme. Le 16 juillet, après leur sit-in devant leur ministère de tutelle, les manifestants avaient dit espérer la réponse du ministre lors du prochain Conseil des ministres. Celui-ci, qui devrait avoir lieu en principe le 17 juillet, ne s’est pas tenu parce que le président du Faso était hors du pays.

Les regards s’étaient donc tournés vers le 24 juillet, la prochaine date, qui s’est révélée  être le 25. Mais l’attente a  finalement été décevante car le ministre n’a pas daigné parler ( si on s’en tient au CR du Conseil) du SYNATIC et de ses tonitruantes revendications au Président du Faso et à ses pairs.

Et maintenant ?

Le SYNATIC avait menacé de passer à une manifestation d’une plus grande envergure si le gouvernement ne réagissait pas de façon diligente. Maintenant, que se passera-t-il ?

En rappel, le SYNATIC protestait contre l’immixtion du ministère de la communication dans le traitement de l’information des médias publics. Il revendique également, entre autres, un statut particulier pour les travailleurs des médias publics, la reconstitution de carrière des agents et le rétablissement des rémunérations injustement coupées. Le syndicat a organisé un sit-in le 16 juillet dernier qui avait été largement suivi.

Abdou ZOURE

Pour Burkina 24

publicite


publicite

Abdou ZOURE

Abdou Zouré, journaliste à Burkina24 de 2011 à 2021. Rédacteur en chef de Burkina24 de 2014 à 2021.

Articles similaires

2 commentaires

  1. Lui et sa suite. C’est vraiment dommage de voire des gens qui se dit responsable manqu? ? leur devoir.

  2. L’heure du depart de ce sinitre a bel et bien sonn?. Regardez le! il vit dans l’angoisse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page