CHAN 2014 : Les Etalons locaux plient bagages dès le premier tour

publicite

Les Etalons du Burkina sont éliminés de la 3ème édition du Championnat d’Afrique des Nations (CHAN) 2014. L’équipe entraînée par Brama Traoré a perdu 1 à 0 contre le Zimbabwe lors du dernier match de groupe.

La suite après cette publicité
Les Etalons n'ont pas atteint leur objectif qui était de franchir le premier tour du CHAN pour leur première participation (ph. cafonline.com)
Les Etalons n’ont pas atteint leur objectif qui était de franchir le premier tour du CHAN pour leur première participation (ph. cafonline.com)

Gagner et espérer une défaite du Maroc face à l’Ouganda. Voilà ce qu’il fallait aux Etalons locaux pour se qualifier. Le miracle n’a pas eu  lieu.

L’équipe burkinabè, qui a montré un visage terne pendant la compétition, n’était pas au niveau tactiquement, techniquement et a manqué d’intelligence dans le jeu.

Face au Zimbabwe ce lundi 20 janvier 2014 au Stade de Cap Town, les Etalons, avec une défaite contre l’Ouganda (2-1) et un nul (1-1) devant le Maroc, ont joué comme si la qualification était déjà acquise. Le Zimbabwe a saisi la morosité de l’équipe burkinabè pour franchir la phase de poule grâce à un but à la 57ème mn de son attaquant Mambare.

Pourtant, les autorités sportives burkinabè ont triplé la prime de match qui est passée de 1 à 3 millions de F CFA en cas de qualification. Le Zimbabwe, qui comptait 2 points sans marquer ni encaisser, prend la deuxième place du groupe B derrière le Maroc vainqueur de l’Ouganda (3-1).

Cette victoire lui permet de compter 5 points tout comme les Lions de l’Atlas. L’Ouganda, malgré ses quatre points, quitte aussi la compétition comme le Burkina (1pt). Le Maroc et le Zimbabwe rejoignent le Mali et le Nigeria qualifiés la veille pour les quarts de finale.

publicite


publicite

Articles similaires

3 commentaires

  1. pas de surprise
    Etalons pro est diff?rent des ?talons locaux

  2. dommage a brama traore. se qui la cultive, il bien recolte. parail pour paul put

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page