Lavage automobile : « Clem’s K Service » va vers le client

Clémence Kam est la promotrice de « Clem’s K Service », une société de lavage automobile qui se déplace à l’aide de tricycle à Ouagadougou. Burkina24 est allé à sa rencontre. Plus qu’un dévouement au travail, c’est un sacerdoce ! 

La suite après cette publicité

Âgée de la trentaine, Clémence Kam est une passionnée du nettoyage. Cette passion pour la propreté l’a conduite dans le lavage d’automobiles. C’est ainsi que depuis presque deux ans, elle a mis sur place « Clem’s K Service », une société mobile de lavage qui se déplace  vers le client.

« J’ai toujours aimé voir les choses très propres, la maison, les engins, le bureau, etc. Et c’est dans ce sens que m’est venue l’idée du lavage automobile car j’ai vu qu’il y avait un manque à gagner dans ce secteur. Les gens sont de plus en plus occupés alors que les véhicules, eux, se multiplient », explique  la promotrice de Clem’s k service.

Comment ça se passe le nettoyage des automobiles ?

Le tricycle Clem’s k service, chaque matin, sillonne la ville de Ouagadougou avec des instruments de travail tels que la barrique remplie d’eau, une moto pompe, du savon liquide et de l’éponge, à la recherche de clients ou va vers les clients qui se sont signalés via la page Facebook de la société.

C’est ainsi que dans la matinée du lundi 21 février 2022, une cliente contacte la structure mobile, leur demandant de passer dans son lieu de service pour le lavage d’une voiture. Une fois là-bas, d’une voiture, la société se retrouve avec trois véhicules à laver. 

« Je suis passé laver la voiture d’un client. Arrivé, ses collègues ont donné pour eux aussi, donc je me suis retrouvé avec trois voitures à laver », explique un des employés de Clémence.

Pour Jean Baptiste Tiendrébéogo, le service de déplacement de lavage est à saluer « c’est un travail impeccable, beaucoup n’ont pas le temps pour aller donner leur voiture à laver. Voir qu’on peut venir dans ton service pour le faire, c’est vraiment à saluer », dit-il.  

                                          Qui sont les clients de clem’s k service ?

Pour la promotrice, c’est très souvent les fonctionnaires qui les contactent. Comme étant au bureau, ils ne disposent pas de temps comme ils voudraient. Une fois contactée, l’équipe se déplace vers eux, accompagnée souvent de la patronne dont le service est apprécié par de nombreux Ouagavillois.  

«  Les gens aiment bien me taquiner, ils sont surtout fiers mais je rappelle que j’ai une équipe pour ça. C’est quand on est débordé que je suis vraiment présente pour laver les véhicules », confie-t-elle.

D’un montant de 2000 F CFA par véhicule lavé, Clem’s k service se déplace dans tous les coins de Ouagadougou, où on fait appel à ses services. En plus des véhicules, ils font le lavage des motocyclettes à 500f mais le prix peut augmenter en fonction des quartiers de Ouagadougou. 

Les difficultés rencontrées par la promotrice…

Clémence affirme que même s’ils arrivent à conquérir petit à petit la population Ouagalaise, ils rencontrent souvent des  difficultés.

« Le personnel me cause souvent des problèmes. Certains jeunes sont paresseux et pensent être plus intelligents, d’autres manquent beaucoup de stratégies marketing », dit-elle.

A la question de savoir si ce métier nourrit son Homme, Clémence répond par l’affirmatif même si en plus de ce métier, elle évolue aussi dans la restauration et offre des services traiteurs, fait la vente des vivres qu’elle donne en tontine, toujours à travers « clem’s k service ». 

La promotrice du lavage automobile, pour pouvoir satisfaire et répondre à la demande des clients compte acquérir rapidement un deuxième Tricycle, pour mieux couvrir toutes les zones de Ouagadougou et pourquoi pas, une représentation à Bobo-Dioulasso et dans d’autres villes du Burkina Faso. 

Saly OUATTARA

Burkina 24

Écouter l’article
publicite


publicite

Articles similaires

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page