11-Mai : « Il y a des sans cheveux plus Rastas que des porteurs de dreads » (Ras Simposh)

Né le 06 février 1945 à Nine Miles, Robert Nesta Marley connu de tous sous son pseudo Bob Marley a tiré sa révérence le 11 mai 1981 à l’âge de 36 ans. Pour donc pérenniser les œuvres de la légende de la musique Reggea, ses fans dans le monde entier célèbrent chaque 11-Mai l’anniversaire de son décès. Et pour ce 11 mai 2022, date marquant le 41e anniversaire de son décès, Ras Simposh, artiste musicien et amoureux du mouvement rasta nous en dit plus sur le rastafari.

La suite après cette publicité

Burkina 24 : Qui est Bob Marley, pour vous ?

Ras Simposh : King Robert Nesta Bob Marley  est décédé le 11 mai 1981 d’un cancer ; d’où la célébration mondiale du 3e prophète le plus influent de la planète après Jésus Christ de Nazareth et Mohamed (PSL) le prophète de l’islam. Malgré sa courte carrière de 36 ans, le message de Bob Marley s’éparpille de génération en génération à travers le monde.

Considéré comme l’un des reggae makers le plus populaire au monde, Bob Marley himself et son entourage reconnaissent un certain Peter Tosh comme étant son maitre. Comme disait l’honneur de cette journée du 11 mai Bob Marley lui-même : Ne vis pas pour que ta présence se remarque, vis pour que ton absence se ressente, Alors Bob Marley for Ever.

Burkina 24 : Que représente le 11 mai pour vous personnellement ??

Ras Simposh : 11-Mai pour moi est une journée de célébration en mémoire de Bob Marley.

Burkina 24 : Et comment vous la célébrez à votre manière ??

Ras Simposh : D’abord je prie pour que l’âme de Bob repose en paix, et après je m’’inspire du message fort du prophète.

Burkina 24 : Qui est Bob Marley pour les rastas ?

Ras Simposh : Bob Marley et Rasta sont deux choses différentes. Bob Marley est un musicien Rasta. Rasta va bien au-delà de Bob Marley. Rasta est une religion chez certains et une idéologie chez d’autres.

Burkina 24 : Pourquoi donc ce sont les rastas qui vénèrent le plus Bob Marley ?

Ras Simposh : Les Rastas, les reggaephiles, et tous les autres amoureux du vrai message le vénèrent simplement parce que Bob Marley est considéré comme le prophète du Reggae et non Rasta.

Burkina 24 : Un reggaeman est-il différent d’un rasta ?

Ras Simposh : Un reggae maker est un chanteur du reggae et un rasta est un soldat du peuple, mode vie ou religion. Beaucoup sont reggae makers et non Rasta car rasta c’est la dignité, l’intégrité et la loyauté. Alors beaucoup de soi-disant reggae makers même porteurs de dreads sont mafieux, abjects et hypocrites.

Burkina 24 : Porter les dreads est-il synonyme d’être rasta ?

Ras Simposh : Loin de là. Le Rasta est idéologique et ne se limite pas aux cheveux. Le Rasta c’est dans le cœur. Il y a beaucoup de sans cheveux plus Rastas que certains d’entre nous porteurs de dreads.

Burkina 24 : Pourquoi avez-vous choisi de suivre le mouvement rasta ?

Ras Simposh : Le Chemin de droit, de la vérité, du pardon, l’amour, la non-violence, la tolérance et le grand promoteur de la paix m’inspirent beaucoup dans le mouvement Rasta.

Burkina 24 : Que faites-vous pour pérenniser l’œuvre de Bob Marley ?

Ras Simposh : Le poids de son message rend ses œuvres sempiternelles elles-mêmes. Personnellement je respecte et valide ce couronnement de Bob Marley, j’aime plus la musique de Joseph Hill, Peter Tosh et Burning Spear car en matière de gout et couleur, il n’y a point de débat.

Burkina 24 : Le rastafari a-t-il un lien avec la consommation des stupéfiants ?

Ras Simposh : C’est une très mauvaise assimilation coté stupéfiants. Beaucoup s’imaginent que le mot synonyme de rasta c’est être fumeur. Cette mauvaise interprétation décime trop la jeunesse que je déplore de passage. On peut juste trier les bonnes manières de prédécesseurs et ignorer leur coté négatif. Certains des prédécesseurs ont regretté sur ce volet.

Burkina 24 : Et pourquoi beaucoup profitent de cette date pour consommer les stupéfiants à gogo ?

Ras Simposh : No comment! Je ne suis qu’un pour répondre à une question qui s’adresse à la masse. Chacun a sa raison.

Lire aussi 👉👉 Majesty la Parole : Le 11-Mai, « ce n’est pas une fête pour célébrer la drogue »

Propos recueillis par Sié Frédéric KAMBOU

Burkina 24

Écouter l’article
publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page