« La décision de partir du Mali n’est pas liée à l’arrivée de Wagner » (Général Laurent Michon)

Le Commandant de la Force Barkhane, le Général Laurent Michon, a animé un point de presse ce  jeudi 21 juillet 2022 à Ouagadougou dans le cadre de la fin de sa mission dans le Sahel. 

La suite après cette publicité

En fin de mission, le Commandant de la Force Barkhane, le Général Laurent Michon, a présenté le bilan et les perspectives du dispositif militaire français dans la région du sahel.

Concernant le retrait de la troupe Barkhane et de Takuba au Mali, il a fait savoir que c’est une fuite en avant du gouvernement malien. Cependant, il a fait savoir que le retrait du Mali se fait en bonne norme comme deux frères qui ont combattu ensemble.

Le Général Laurent Michon a signalé que les équipements et les hommes qui quittent le Mali retournent en France. Il a insisté que le départ des troupes européennes n’est pas lié à la présence de Wagner.

« La décision de partir du Mali n’est liée à l’arrivée de Wagner », a déclaré le Général Laurent Michon. A l’écouter, le chef des opérations de Wagner, venu en octobre a organisé l’arrivée des mercenaires en ordre estimé à un peu plus d’un millier d’hommes déployés en 6 mois au Mali.

En plus, le Commandant de la Force Barkhane a relevé que les combattants de Wagner sont « sans foi ni loi » avec une prédation économique attestée.

Lire également 👉Général Laurent Michon, Commandant de Barkhane : « La lutte contre le terrorisme n’est pas que militaire »

« Le code minier au Mali a changé. Et désormais après la première dose gratuite et la deuxième dose offerte par le dealer, il se trouve que des dispositions ont été prises pour l’exploitation de 3 sites d’or par Wagner. Ça s’appelle la prédation sonnante et trébuchante. Je crois que ni les Européens, ni Barkhane ne font payer quoi ce soit dans l’action militaire française à Bamako. Notre intérêt, c’est la stabilité du Sahel », a-t-il signifié.

Egalement, il a déclaré que la désinformation est un vrai savoir de Wagner. « Ils sont très forts dans la désinformation. Barkhane arme les terroristes, Barkhane assassine les villageois, il y aura d’autres à l’avenir, j’en suis certain », a-t-il déploré.

Il a demandé d’aller voir au Venezuela pour mieux comprendre les actions de Wagner sur le terrain. « Le message de Wagner au leader de Ménaka (Mali) : Nous ne sommes pas ici pour nous faire des amis. Si des gens ont des armes alors qu’ils n’ont pas le droit parce qu’ils ne sont pas des groupes signataires « on va s’en occuper ». Ça en dit long », a révélé le Général Laurent Michon.

Jules César KABORE

Burkina 24 

Écouter l’article
publicite


publicite

Articles similaires

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page