Ouaga : La cohésion sociale au cœur d’un tournoi maracana fair-play

La finale de la septième édition du Tournoi Fair-play s’est disputée le 4 septembre 2022 au Lycée Bambata de Ouagadougou comme à l’accoutumée. Black Team de Bilbalgho a battu en finale Faso fret de Toyibin par le score de 2 à 0. Le thème de cette édition était « promouvoir le sport et la cohésion sociale ».

La suite après cette publicité
Black Team a pris sa revanche cette année.

C’est devenu une tradition. Chaque année, au Lycée Bambata de Ouagadougou, une compétition de maracana permet aux jeunes vacanciers de se retrouver, de fraterniser et promouvoir la paix. D’où la dénomination de la compétition Tournoi maracana Fair-play. Et cela fait sept éditions que la compétition se tient.

Cette année, le promoteur Alex Misha Ouéddouda n’a pas fait dans les détails. Le promoteur de ce tournoi a apporté plusieurs innovations autour de la compétition pour permettre aux jeunes de communiquer mais aussi pour passer un message de paix. C’est pourquoi, il a organisé une opération de don de sang, une remise de vivres aux déplacés internes en plus d’une kermesse au sein du lycée Bambata du 2 au 4 septembre 2022.

La revanche de Black Team

La finale a opposé cette année Faso Fret de Toyibin à Black Team de Bilbalgho. Repêché comme meilleur perdant à l’étape des demi-finales, Black Team de Bilbalgho va survoler la finale en battant Faso fret. Elle prend sa revanche sur une formation qui l’avait battue dans la compétition par 2-0 le dimanche 04 septembre 2022.

Aussi, elle prend sa revanche sur le tournoi puisque Black Team a perdu la finale la saison écoulée.  Dans cette finale Yacouba Maiga et Nassirou Nikièma ont inscrit les deux buts de l’équipe victorieuse.

Le promoteur espère promouvoir la cohésion sociale par ce tournoi.

« On a misé sur notre détermination. On s’entendait bien sur le terrain et on avait envie de gagner et c’est arrivé », explique le capitaine Nassirou Nikièma. Le capitaine de Faso fret regrette des fautes commises par son équipe pendant le match. « Il y a eu des erreurs que nous n’avons pas corrigées ».

« C’est plutôt une satisfaction de l’organisation de ce tournoi qui est une réussite. Je n’ai pas les mots pour décrire ma joie ce soir », s’est exprimé Alex Misha Ouéddouda. Il s’est aussi réjoui de l’engouement autour des activités additionnelles à cette compétition.

Le Tournoi a débuté le 24 juillet avec 34 équipes inscrites. Cette édition a été parrainée par le Poé Naaba et le Kamsonghin Naaba.

publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page