« Ouaga côté court » : 66 films de courts métrages en compétition pour la 1re édition

Du 19 au 26 novembre 2022, Ouagadougou la capitale du cinéma africain vibre au rythme de la 1re édition du festival « Ouaga côté court ». Ce festival entend valoriser les films courts métrages. Le cérémonial d’ouverture de cet évènement a eu lieu dans la soirée du samedi 19 novembre 2022, avec la projection des films courts métrages.

La suite après cette publicité

Il est connu de tous que Ouagadougou est la capitale du cinéma africain. Comment alors surpasser l’Afrique et faire de Ouagadougou la capitale du cinéma mondial. C’est en quête de ce titre qu’Irène Tassembedo a initié le festival « Ouaga côté court ».

« L’idée de Ouaga côté court m’est venue il y a déjà plusieurs années et c’est avec le soutien de nombreuses personnes et institutions que nous avons pu concrétiser, après plusieurs mois de préparation. J’ai créé ce festival tout simplement parce qu’au pays du cinéma, nous n’avions aucun festival de courts métrages jusqu’à présent, alors que le court métrage n’est pas un art mineur en cinématographie », renseigne Irène Tassembedo, promotrice du festival « Ouaga côté court ». 

Irène Tassembedo, promotrice du festival « Ouaga coté court »

« Ouaga côté court » est un festival international ouvert aux cinéastes des cinq continents et dédié aux films de courts métrages. Trois catégories de court métrage, à savoir les courts métrages de fiction, les courts métrages documentaires, et les courts métrages d’animation, sont invités à cette première édition.

Lire aussi 👉👉 Cinéma : Ouaga Coté Court pour mettre en avant le court métrage

« Le comité a travaillé pour choisir les meilleurs films dans chaque section, il (le comité, ndlr) a travaillé d’arrache-pied pour aboutir à une sélection de 66 films dont 10 films d’animations, 11 films documentaires et 45 films de fiction. Ces films proviennent de 35 pays, dont 14 films du continent africain et 2 films du Burkina Faso », a détaillé, Jean Baptiste Guiard-Schimid, chargé à l’organisation.

Neuf prix seront décernés par les membres du jury à l’international dont trois prix côté fiction, un prix pour le court métrage documentaire, un prix pour le court métrage d’animation, des prix techniques, un prix pour le meilleur scenario, un prix pour la meilleure image, et un prix spécial du jury, à en croire le chargé à l’organisation.

Pour ce qui est du festival, les projections cinématographiques seront de la partie. Ainsi, les projections débutent du 20 au 26 novembre du coté de canal Olympiade Pissy, à 14H30, 18H et 20H30.

Sié Frédéric KAMBOU

Burkina 24

publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page