Fasofoot : Farid Ouédraogo de l’USFA remporte le premier titre du Soulama d’or

Le Soulama d’or est un trophée initié par l’international gardien de but Baba Zongo qui récompense le meilleur gardien de la saison dans le Fasofoot. Pour cette première édition, le comité de sélection a décerné le premier prix du Soulama d’or à Sofiane Farid Ouédraogo de l’Union sportive des forces armées (USFA) le samedi 10 juillet 2021.

La suite après cette publicité
Baba Zongo est aux côtés des différents lauréats du Soulama d’or.

« C’est un sentiment de fierté. C’est un plaisir d’être désigné meilleur gardien de but de la saison. La saison est jugée satisfaisante pour certains mais cela reste mitigé parce que l’objectif du club c’était de remporter le championnat », a expliqué Farid Ouédraogo après avoir reçu son trophée le Soulama d’or du meilleur gardien du championnat national. L’international burkinabè a disputé son premier match avec les Etalons perdu contre la Côte d’Ivoire (2-1). En plus du trophée, le lauréat a reçu une paire de gants et trois arbres. Il a reçu divers gadgets de partenaires tels que Wida sport. 

Farid Ouédraogo a reçu son prix des mains de Baba Zongo, le promoteur de ce trophée et du fils d’Abdoulaye Soulama, Yaouzize. Ce dernier a dit être fier de l’organisation d’un tel évènement pour commémore la mémoire de son père. « Vraiment c’est un grand plaisir de voir tout ce monde venir pour mon papa. Je n’ai pas les mots ; je ne peux pas m’exprimer comme je veux. Le promoteur a fait l’acte de tout cœur. J’aimerais saluer son initiative », s’est réjoui Kamon Adama Yaouziz Soulama. 

« J’espère que cette initiative grandira » 

Pour Baba Zongo, promoteur de ce tournoi, l’objectif poursuivi par ce Soulama d’or est de galvaniser les gardiens de but, de perpétuer la mémoire d’Abdoulaye Soulama qui a inspiré certains gardiens de but de sa génération.

Le parrain (costume) compte soutenir les trophées le Soulama d’or la saison prochaine

« Le sens de ce Soulama d’or est de rendre hommage à Abdoulaye Soulama. Ensuite, il s’agit de permettre aux gardiens de but d’avoir un objectif à atteindre pendant chaque match. En plus de cela, je souhaite qu’il y ait un groupe bien soudé de joueurs, a expliqué Baba Zongo. Je suis allé seul. Il y a eu quelques imperfections. Maintenant que les gens sont là pour m’accompagner, j’espère que cette initiative grandira et que tous les acteurs du football burkinabè vont se l’approprier ».

Ami Sanou des Etincelles, vainqueur de la Coupe du Faso a été élue meilleure gardienne de l’année. Le gardien avec le plus de cleen sheet (le plus de matchs sans encaisser de buts) Ibrahim Saré de l’ASFA Yennenga a reçu un trophée. Le comité d’organisation a également profité de cette occasion pour récompenser le meilleur gardien du mois de mai Moussa Diarra, gardien de but de l’AS Douanes qui a reçu son trophée. Celui du meilleur gardien de juin est revenu à Sidi Diawara (Rahimo FC) dont le club rejoint la deuxième division.

Rendre hommage à Soulama

Le promoteur a également remis des attestations de reconnaissance à d’anciens gardiens de but comme Mathieu Traoré, Laurent Ouédraogo, Sidiki Diarra, Ibrahim Diarra, Daouda Diakité. 

Cette première édition du Soulama d’or a été parrainée par Fousséni Sagnon. Il a souhaité que le trophée, le Soulama d’or soit organisé à Banfora dans la ville d’origine d’Abdoulaye Soulama. « Abdoulaye Soulama a été un grand sportif, un fils qui a aidé beaucoup de personnes dans sa communauté. (…) Il fallait être là pour témoigner de ce qu’a été Abdoulaye Soulama et rendre hommage au monde sportif ». Il a promis de soutenir cet évènement la saison prochaine.

Gardien de but des Etalons, Abdoulaye Soulama a été international burkinabè depuis 1997. Il a remporté la place de vice-champion avec les Etalons lors de la CAN 2017.

publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page