Burkina Faso # Cap-Vert : « On va tout faire pour gagner », promet Hubert Velud

C’est ce 3 juin 2022 à partir de 19 heures temps universel que les Etalons du Burkina Faso affrontent les Requins bleus du Cap-Vert pour débuter les éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) 2023. A quelques heures du match, le nouveau sélectionneur Hubert Velud se dit prêt.

La suite après cette publicité

Se qualifier à tout prix pour la CAN 2023 en Côte d’Ivoire. Les Etalons du Burkina Faso y tiennent. Pour cela, pour y arriver, l’équipe nationale du Burkina Faso doit faire partie des deux premiers de son groupe. La Fédération burkinabè de football (FBF) s’est attaché un nouveau sélectionneur en la personne du Français Hubert Velud. Le premier match oppose les Etalons aux Requins bleus.

A quelques heures de son baptême de feu à la tête des Etalons, celui-ci a fait une évaluation du travail déjà mis en place lors d’un stage à Marrakech au Maroc. « Au niveau des qualités des séances dans le jeu, la partie tactique aussi, les joueurs ont répondu présents, ont bien assimilé, je l’espère, le système. Même si c’est une première fois, il faut être prêt pour entamer le match pour être bien dans notre système, c’est ce qu’on a travaillé », se projette déjà le Français.

« Il faut s’adapter »

Successeur de Kamou Malo, Velud a une façon de travailler, différente de celle de son prédécesseur. Hubert Velud n’a pas eu le temps de travailler avec l’équipe. Une crise au sein de la fédération a retardé son arrivée au Burkina Faso. Il s’attend à quelques difficultés : «  Comme c’est la première fois, le début de match sera peut-être un peu difficile. Il faut vite qu’on s’adapte par rapport à ce qu’on a travaillé ».

Après cinq jours de stage, le Français a pu observer ses joueurs et tiré des leçons de leur performances. « Des certitudes ? J’en ai un peu plus déjà mais pas à 100% parce que cinq jours, c’est beaucoup et pas beaucoup. Mais j’ai plus de certitudes qu’avant la semaine du stage. Maintenant, il faut s’adapter à cela. De toutes les façons, dans le football, il y a une part d’incertitude qu’il faut essayer de gommer par l’enthousiasme des joueurs, une bonne organisation du jeu », explique le nouveau patron de l’encadrement technique des Etalons.

Pour cette rencontre, l’objectif est sans équivoque : S’imposer. « On va vraiment tout faire pour gagner le match. Car le premier match dans une phase qualificative est toujours très important psychologiquement », retient Hubert Velud.

Se méfier du Cap-Vert

Le Cap-Vert n’est pas un inconnu du Burkina Faso. Les Etalons s’étaient imposés (1-0) en phase de groupe de la CAN 2021 au Cameroun. Hubert Velud a revu les matchs. II a une idée sur les Requins bleus.

« C’est une équipe très difficile à jouer, à bouger, à manier. Elle est très solide. Défensivement, c’est très solide. Il va falloir trouver la faille rapidement. Comme vous le dites, c’est une équipe qui a beaucoup embêté le Burkina à la CAN, et tout. Les joueurs savent tout ça. On a fait aussi beaucoup de travail vidéo. On a toutes les cartes en main. Maintenant, c’est à nous de jouer », assume-t-il.

Cette rencontre est programmée au Grand Stade de Marrakech en raison de la suspension du Stade du 4-Août de Ouagadougou. La première opposition du groupe met aux prises le Togo, entraîné par Paulo Duarte, ancien sélectionneur du Burkina Faso à l’Eswatini, ex Swaziland.

Écouter l’article
publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page